Une altercation imprévue [ft Arial]




Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Jeu 2 Mar - 14:08




❝ Une altercation imprévue


Arial & Bastian
△ △ △ △ △ △ △
Le cours de Métamorphose était à peine terminé que le professeur me demanda de rester quelques instants. Je mourrai de faim mais je ne pouvais pas me permettre de refuser. J'avais demandé en début d'année dernière à avoir des cours particuliers pour me perfectionner. Je souhaitais devenir un Auror spécialisé dans l'art de la Métamorphose. Le fait de devenir un animagus était un excellent critère à faire apparaître sur mon curriculum vitae. Quand tous les élèves partirent pour déjeuner, je restai assis à ma place en attendant que l'enseignant me donne les nouvelles consignes. Qui dit cours particulier, dit devoirs supplémentaires. Cela ne me dérange pas outre mesure puisque je suis toujours en avance pour les devoirs à rendre.
Après plus de trente minutes d'entretien, je sortis de la salle de cours avec des exercices concernant la transformation d'une partie du corps en celle d'un autre animal que mon animagus. J'avais deux semaines pour m'entraîner avant de devoir montrer le résultat au professeur. Je n'avais pas beaucoup de temps cette fois-ci. Je m'y mettrai dès ce soir.

Le temps du trajet, je me mis à réfléchir à quelle formule j'allais pouvoir utiliser. Mais mon ventre émettait des grognements qui ne me permettaient pas de me concentrer. J'avais très faim. Je pressai le pas pour me rendre dans la Grande Salle. À l'heure qu'il est, il ne devait plus y avoir grand monde. Plus que quelques pas, et mon ventre sera réjouis de se remplir.
J'ouvris les portes, me précipitai vers la table des Serdaigle. Soudain, j'entrai en collision avec une personne que je n'avais pas vu dans l'immédiat. Je me retournai vers elle afin de m'excuser mais quand je reconnus ce visage, je pris un air horrifié. Que faisait-il ici ? Ce n'était pas dans ses habitudes de traîner lors du repas. La rage commença à monter à moi. Je serrai mes bras contre mon corps. Mes poings se serrèrent et mes ongles entrèrent dans ma peau.
Je n'avais pas besoin de cela maintenant.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serpentard
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2017
un Serpentard
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Jeu 9 Mar - 18:40

Une altercation imprévue
Bastian & Arial


L'horloge de l'école sonna enfin l'heure du déjeuner. Après être resté plus de cinq minutes affalé sur sa table à fixer le vide et à entendre et voir ses potes se lever et ranger leurs affaires, l'un d'eux lui tapota l'épaule et il se redressa pour les imiter. Depuis le début de la matinée, Arial n'avait participé à aucune de leurs conversations et les avait écouté, tout le long, sans en placer une. Il était dans la lune, partagé entre la fatigue et la lassitude de ses journées sans fin qu'il voyait défiler sans joie. Les jours se ressemblaient et il détestait ça, au plus haut point.

Son sac en bandoulière sur une épaule , il traversa les couloirs en contournant la foule, zigzaguant entre les élèves sans vraiment les voir ni leur porter la moindre attention. Quand il arriva dans la Grande salle, ses potes riaient toujours et l'un d'eux, ayant remarqué son attitude peu habituelle , décida de lui faire la conversation. Arial prit sur lui et prit rapidement goût au sujet, oubliant son humeur maussade de la journée. Là, un élève lui fonça droit dessus. Le serpentard réussit pratiquement à le contourner à la dernière seconde mais leurs épaules se cognèrent violemment.
Quand il releva la tête, il reconnut son ancien ami, Bastian,  le visage crispé, le regardait avec une pointe haineuse au fond des yeux. C'est vraiment pas le moment — et Arial était persuadé que le serdaigle pensait la même chose. Il aperçut ses poings serrés dont les phalanges commençaient à blanchir.

Calme toi mon ami, tu devrais penser à calmer tes nerfs un de ces jours .... , lança t-il à son ancien pote tandis que ses autres amis s'arrêtaient autour d'eux.

Le ton pouvait paraître insolent mais il était plus sincère et attristé qu'autre chose. Seulement, Arial ne laissait rien visible. Il passa un long regard intense sur Bastian, se pinçant la lèvre d'un air absent, avant de le regarder de nouveau. Le serpentard portait peu d'importance aux autres qui attendaient derrière ; il leur adressa même un petit signe de la main pour leur permettre d'aller s'asseoir. A croire que c'était lui qui faisait la loi dans le groupe. Par chance, ils ne rouspétèrent pas mais ne s'installèrent tout de même pas trop loin pour ne rien rater de leur conversation.

Arial enfouit une main au fond d'une de ses poches et toisa Bastian du regard. Comme à chaque fois qu'il se retrouvait face à lui, ses réactions étaient instinctives et il n'avait jamais trop le réflexe de réfléchir face à lui à la meilleure façon de réagir. Finalement, il plissa les paupières et claqua sa langue contre son palai en hochant lentement la tête.

Comme d'habitude, nos conversations ne sont pas très intéressantes. Tu n'as toujours rien à me dire, je ... suppose ?

Il avait appuyé le ton sur son dernier mot ; espérant discrètement que le serdaigle consente enfin à reconnaître qu'il avait merdé, lui aussi, lors de leur dernière dispute qui avait brisé leur amitié. Généralement honnête, Arial avouait souvent ses fautes quand il en faisait, mais était ce vraiment le cas cette fois ci ?


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Ven 17 Mar - 20:12




❝ Une altercation imprévue


Arial & Bastian
△ △ △ △ △ △ △
Mes ongles s'enfonçaient dans mes paumes de main. Mon regard se durcit. Je me retrouvai face au Serpentard qui venait de me bousculer. Arial. Je n'osais prononcé un mot. Nous n'avions pas de bons rapports en ce moment, même si il fut un temps nous étions très proches. Même très très proches. En effet, il est le premier garçon avec qui j'ai eu un rapport sexuel. On ne peut faire plus proche. Pourtant du jour au lendemain, tout avait changé. Je ne sais même plus pourquoi notre relation est devenue si conflictuelle.
Mais Arial, lui semblait bien au courant et n'hésitait pas à me faire sortir de mes gonds.
- Nous ne sommes pas amis, Arial ! Donc je n'ai nullement besoin de tes conseils !
Je n'avais pas pu m'empêcher d'avoir un ton froid et direct. Comment peut-on détester quelqu'un que l'on a tant apprécié avant ? Je ne le sais pas mais à ce que l'on dit, entre l'amour et la haine il n'y a qu'un pas.
Je sais simplement que je ne lui en veux pas d'avoir pris ma virginité au contraire, nous avions passé un agréable moment. Il m'avait mis en confiance et ne m'a pas forcé. Si j'avais été amoureux, j'aurais pu faire ça toute ma vie avec lui. Mais c'était peut être ça le problème. Peut être qu'il avait des sentiments pour moi. Mais j'ai été très clair avec lui, il n'y aurait rien de plus. En vérité, nous n'avions jamais parlé de ce que nous ressentions l'un envers l'autre, voilà pourquoi nous étions en conflit probablement.
Pourtant, je n'avais pas l'impression que c'est aujourd'hui que cela serait réglé.

- Le problème c'est que je n'ai absolument rien à dire à un Serpentard, quel qu'il soit. lui répondis-je. Et toi tu n'as rien à me dire non plus ?[/b]
Nous pouvions jouer longtemps comme ça mais cela n'avancerait à rien. Je regardai autour de moi et je vis ses amis, son troupeau de Serpentard. Jamais je ne me rabaisserai devant eux. Alors je montai un peu plus le ton :
- Tu pourrais au moins t'excuser de m'avoir bousculer.
Si nous avions été seul, ce serait certainement passé autrement. J'aurais peut être opté pour faire mes excuses et pourquoi pas régler ça sur l'oreiller. Après tout quoi de mieux qu'un câlin après une dispute.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serpentard
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2017
un Serpentard
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Mar 21 Mar - 18:44

Une altercation imprévue
Bastian & Arial


Les mots avaient été prononcés durement et malgré le ton sec employé , Arial espérait y entendre une pointe de regret. Il sentit une bile brûlante au fond de sa gorge qui remontait doucement, mélange de colère et de profonds regrets enfouit. Il resserra ses doigts autour de la bandoulière de son sac.

Non, tu n'est pas mon ami. Mais nous l'étions à une époque, tu te souviens ? fit il d'une voix langoureuse en se mettant à lui tourner autour à la manière qu'un lieu zieutant sa proie. Le serpentard pouvait voir dans les yeux du serdaigle quelques brides du passé qu'ils se remémoraient toujours tous les deux quand ils se croisaient ; comme l'ombre de quelque chose qui se réveillait au contact de l'autre. Un fin rire narquois franchit les lèvres d'Arial qui ne put s'empêcher de rire face à la frustration de Bastian — serait il rancunier à ce point là ?
Comme d'habitude, ils arrivaient toujours au même point : le moment ou chacun des deux réclamait des excuses.

Je crains que non, encore une fois nous en sommes là. Je ne sais pas toi mais je commence à trouver ça sincèrement ... lassant. Peut être qu'on devrait vraiment mettre les points sur les i tous les deux, qu'en penses tu ?

Arial s'arrêta pour lui faire face, son sourire toujours gravé sur son visage. Bastian attendait vraiment ses excuses, sans doute bien plus que lui même. Il en venait même à en réclamer pour d'autres raisons, ridicule. Le serpentard, bien qu'attristé par une pareille attitude provoquée par une pareille dispute, ricana à nouveau, moqueur. Il refusait de perdre la face devant le serdaigle malgré ce qu'il pouvait ressentir.

Sérieusement, tu me demande de m'excuser pour ça ? Il se rapprocha d'un pas, perdant en même temps tout sourire, toute trace amicale sur son faciès. Ses yeux brûlaient , ses pupilles s'assombrissaient, reflet de la colère qui dormait au plus profond de son âme. Arrête ça Bastian, tu deviens ridicule. Je ne m'excuserais ni pour t'avoir bousculé car c'est toi qui ne regardait pas ou tu allais de un, et de deux, je ne m'excuserai pas non plus pour... ce que tu sais.

Le serpentard ne recula pas, sa proximité dangereuse entre lui et son ancien ami ayant attiré des regards curieux et des murmures. Arial fixait Bastian d'un regard dur semblant dire que c'était enfin le moment du règlement de compte mais qu'il voulait tout faire pour l'éviter d'un autre côté.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Ven 24 Mar - 10:34




❝ Une altercation imprévue


Arial & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

La réponse d'Arial me surprit. Je ne comprends pas pourquoi il me dit une telle chose. Quel est son but ? Me faire mal ? Me faire sortir encore plus de mes gonds ? Arial était tellement complexe parfois. Je devais donc faire attention de ne pas tomber dans un des pièges du Serpentard. Cette maison est connue pour la fourberie. Le fait qu'il tourne autour de moi ne me mettait pas à l'aise, bien au contraire. Mais que cherchait-il à la fin ? Me déstabiliser ? C'était réussi.
Un silence s''installa avant que je ne lui donne ma réponse.
- Oui nous étions amis, mais comme tu le dis si bien « étions amis », ça veut bien dire que nous ne le sommes plus.
Cela me fit mal au cœur de lui dire ainsi, mais j'étais tellement en colère contre lui. Seulement il sut apaiser cette colère en proposant de mettre toute cette situation au clair. Je m'en voulais que cette idée vienne de lui. Mais je devais mettre mon ego de côté.
- D'accord, je t'écoute dans ce cas. Je regardai autour de moi, voyant tous les élèves qui restaient dans la Grande Salle, j'ajoutai : Tu veux faire ça ici et maintenant ? Je n'avais pas vraiment envie d'étaler ma vie privée dans la salle de restauration.

Et pourtant, tout retomba. La proposition de paix devint caduque au moment où Arial refusa de s'excuser.
- Cela sert de me faire de grand discours en voulant discuter et mettre les choses à plat, si c'est pour m'attaquer à nouveau derrière.
Ma colère refit surface aussi vite qu'elle avait disparu.
- Moi m'excuser, c'est mal me connaître Arial.
Le Serpentard se rapprocha de moi. Cette proximité me mit mal à l'aise et pourtant quand je vis ses lèvres si proches, je n'eus qu'une envie les sentir contre les miennes. J'étais tiraillé entre ce désir et cette colère qui grandissait en moi. Je repris mes esprits et le regardai fixement dans les yeux.
- Ce que je sais ? Voilà, rien ne change en fait. Tu ne peux même pas mettre des mots sur les raisons de nos relations. Alors pourquoi serait-ce à moi de m'excuser ?
Notre altercation avait attiré les regards. Je n'en étais pas à l'aise. J'étais préfet en chef et je n'avais pas à me montrer dans de telles situations, surtout avec un Serpentard. Tout le monde sait que je ne peux les voir, qu'il m’horripile. Mais avec Arial, je n'arrivais pas à me calmer.
- Tu as raison, même si ça fait mal de l'admettre, mais il faut régler les choses, désamorcer cette bombe qui risque d'exploser. Donc tu veux des excuses, les voilà ! Je m'excuse Arial. lui dis-je même si je ne le pensais qu'à moitié.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serpentard
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/02/2017
un Serpentard
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Mer 29 Mar - 16:33

Une altercation imprévue
Bastian & Arial


Bastian avait touché là ou il fallait pas. Arial serra la mâchoire , ses yeux s'assombrissaient aussi bien au fond de ses prunelles claires qu'à cause du regard qu'il lui lançait. Il fut pourtant étonné du serdaigle qui accepta de prendre son temps pour l'écouter malgré qu'il pouvait voir sa colère à vue d'œil. Non, il n'avait pas envie de s'afficher devant tout le monde mais à vrai dire , ce que pouvaient penser les autres lui était bien égal. Surtout que l'envie de se débarrasser de cette histoire qui traînait trop était bien plus forte que la peur de se disputer parmi la foule.  

Ce n'était pas pour autant que les excuses devaient venir de là ; c'était trop simple à son goût de mettre les choses sur son dos. Il avait de la fierté, beaucoup, mais Arial savait pardonner ou reconnaître ses tords. Or là , la situation avait beau être complexe, elle n'en restait pas moins assez simple à  son goût sur ce point là : Il n'y était majoritairement pour rien même si oui, il avait forcément une petite part de responsabilité. Bastian avait l'air de prendre tout cela assez simplement, à son goût.

Mal te connaître, Bastian ? Répliqua t-il sèchement en haussant un sourcil sidéré. Il avait la mémoire courte ? Donc pour toi, tout ce qu'on a fait n'avait pas la moindre importance étant donné que je te connais mal ? C'était plus la colère que les regrets et la tristesse qui prenait le contrôle. Arial savait que Bastian était énervé lui aussi, mais au point de dire ça ? Essayait il vraiment de le rayer de sa vie ? Par ses paroles, le serpentard faisait allusion à ce qu'il s'était passé entre eux , dans un temps révolu.

Quelque chose de très intime qu'Arial n'avait pas oublié et caché au fond de son esprit ; même si en ce  moment et depuis leur dispute, il essayait de ne pas y penser. Penser à ce genre de choses faisait souvent plus ressortir les anciens souvenirs nostalgiques qu'autre chose et dieu seul sait que c'était ce qu'il évitait à tout prix. A présent, leur courte altercation était devenu l'attraction du midi et cela devenait de plus en plus pesant. Arial attendait simplement des mots doux, des mots d'Espoir de la part de Bastian qui pourraient lui faire espérer une éventuelle réconciliation dans les jours, les semaines à venir. Pourtant, quand celui ci s'excusa, le serpentard n'entendit que de l'ironie, une profonde envie de se débarrasser de toute cette merde sans qu'il n'y croit rien.

Ce qu'il voulait, c'était que Bastian vienne le voir, les yeux suppliants, le visage décomposé et qu'il lui demande avec tous les efforts du monde de le pardonner. Mais là, c'était différent. Il était aussi énervé que lui. Avec des yeux fous, il l'attrapa soudainement par le col et le plaqua contre la table la plus proche, renversant quelques récipients au passage. Ses potes eurent tous un mouvement et quelques petits cris retentirent dans la salle. Les gens avaient rarement l'occasion de voir Arial comme ça. Il n'y avait vraiment qu'avec Bastian qu'il perdait vraiment le contrôle.

Ne te moque pas de moi, arrête d'essayer d'esquiver. Je sais que ce n'est pas sincère , tu veux juste t'en débarasser , murmura t-il d'une voix à la fois froide et haineuse sous la colère. Dans son for intérieur, la petite voix s'en voulait d'être comme ça , lui aussi s'en voudrait s'il était parfaitement conscient. Il s'en voudrait d'être aussi brutal, aussi violent alors que tout le monde savait qu'il n'était pas du genre à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit Mar 11 Avr - 11:01



❝ Une altercation imprévue


Arial & Bastian

△ △ △ △ △ △ △

J'avoue que mes excuses n'étaient pas sincères. J'en avais assez de cette tension qui s'agrandissait à chaque fois que l'on se voyait. Nous avions été amis et là nous n'étions plus rien. Il est donc vrai qu'entre amour et haine, il n'y a qu'un seul pas. Et pourtant, je n'arrivais pas à savoir si je détestais Arial. Je ne le pense pas mais je ne savais pas mettre des mots sur ce que je pouvais ressentir pour lui. Quand nous étions proches tout était clairement plus simple. Et, j'avoue, que cela me manque. Si seulement je n'étais pas tant rancunier.
- Tu as raison, je ne suis pas sincère et je l'admets bien volontiers. Mais au moins j'essaie de faire avancer les choses... Que fais-tu toi ? Mis à part tout me mettre sur le dos ?
Je voulais simplement comprendre pourquoi nous en étions arrivés là. Comment du jour au lendemain, notre amitié s'était brisée ?
- Pourquoi as-tu tant de mal à me dire les raisons pour lesquelles tu me détestes ? Qu'ai-je bien pu te faire ? Tu me reproches de ne pas faire preuve de franchise, c'est un comble sachant que tu ne le fais pas toi même.
Il était temps que j'ai des réponses et qu'Arial aussi. Nous devions être adultes pour comprendre et réparer ce qui doit l'être ou alors s'ignorer à tout jamais et faire comme-ci l'autre n'existait plus.
- Je t'écoute Arial. Tu peux vider ton sac désormais et je ne m'énerverais pas. Promis.
Je pris place sur le banc, le plus calmement possible, en attendant le récit du Serpentard.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


- Contenu sponsorisé -
Je suis
Re: Une altercation imprévue [ft Arial] écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Voyage imprévu.....
» Voyage imprévu
» [RP] Visite imprévue
» Imprévu


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts - Forum Poudlard :: - Poudlard - Intérieur - :: - Le Hall & le Rez-de-Chaussée - :: La Grande Salle-