The stars shine, so are you [feat Bastian]




Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Mer 19 Avr - 16:45

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Il était aux alentours de vingt heures lorsque la Gryffondor quitta la Grande Salle. Il restait encore deux heures avant le couvre-feu et ce soir, la jeune femme n'était pas vraiment d'humeur à aller lire un bouquin à la bibliothèque ou bien continuer à discuter avec les autres dans un tel brouhaha. Cherchant un peu de calme, Damaris avait donc souhaité bonne nuit à ses camarades qui se dirigeaient désormais dans leur Salle Commune tandis qu'elle sortit à l'extérieur. L'air était frais, l'atmosphère était silencieuse et reposante. S'éloignant du château, l'espace verdâtre et légèrement humide était quasiment désert. Elle croisa deux ou trois élèves qui revenaient du stade de Quidditch. Quelques minutes plus tard, la sorcière fût enfin seule dans le parc. Du moins, c'était ce qu'elle pensait.

Avançant tranquillement dans les allées étroites, elle leva un instant la tête pour admirer le ciel noir et étoilé. Les astres brillaient et quelques lucioles virevoltaient près des fleurs colorées. La sang-mêlée alla ensuite s'installer sur un large banc,
et sortit de son sac un carnet rempli de pages gribouillées. Commençant à dessiner un paysage printanier, elle releva la tête en apercevant une silhouette au loin qui s'approchait. C'était sûrement un autre élève qui rejoignait ses amis vers la forêt interdite histoire d'enfreindre les règles une fois de plus. Se concentrant à nouveau sur son croquis, elle sursauta légèrement lorsque qu'un bruit de brindilles fendit l'air, comme si quelqu'un ou quelque chose venaient de les faire craquer sous ses pieds. Plissant les yeux un instant, Damaris ne tarda pas à reconnaître un visage familier. Croisant le regard de Bastian, ce dernier effaça les quelques mètres de distance qui les séparaient puis la salua avant de s'asseoir à ses côtés. « Bonsoir Bastian. » Se poussant pour lui laisser de la place, elle rangea son carnet et jeta un rapide coup d’œil aux alentours. « Toi aussi tu as décidé de jouer les solitaires ce soir ? » Lui adressant un large sourire, c'était peut-être la seule et unique personne avec qui elle avait envie de discuter en cette douce soirée. Quoi, c'était si étonnant que cela ?

La rouge et or ne lui avait pas parlé depuis leur dernière rencontre, c'est-à-dire lors de la réunion organisée spécialement pour les préfets de chaque maison. Elle l'avait croisé maintes fois dans les couloirs de l'école mais sans jamais vraiment lui adresser la parole. Son petit frère Eliott était toujours fourré avec lui durant les interclasses. L'adolescente n'avait pas osé les interrompre et redemander au Serdaigle d'aller boire un verre avec elle au Chemin de Traverse. Elle avait donc simplement préféré l'éviter, plutôt que de devoir trouver un moyen de l'aborder. De toute façon c'était stupide, pourquoi un garçon comme lui accepterait de sortir à l'extérieur avec une fille qu'il connaissait à peine ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Jeu 20 Avr - 13:30




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △
Le repas dans la Grande Salle, comme à son habitude, s'était déroulé dans un brouhaha indescriptible. Lorsque l'on est plus d'une centaine d'élèves dans une même salle, le calme est rarement de mise. Même si la présence du directeur dissuade certains d'entre eux de faire tout ce dont ils ont envie, les bruits, les discussions ne cessent jamais. Je pris donc mon dîner rapidement avant de m'orienter vers le parc. J'avais besoin de me retrouver un peu seul, au calme, avant d'entamer ma tournée de préfet en chef.
Pour un mois d'octobre, il faisait plutôt doux. J'avais revêtu ma veste en cuir noir au dessus de mon t-shirt rouge. Il était rarement possible de sortir sans notre uniforme mais quand j'en avais l'occasion, je montrai mon côté rock. La lune était déjà haute dans le ciel. Je la regardai sans vraiment savoir où j'allais. Quand soudain, mon regard fut attiré vers une silhouette sur un banc. À en voir les cheveux, il me semblait qu'il s'agissait d'une demoiselle qui me reconnut avant que je ne puisse le faire. Je m'approchais d'elle quand elle me salua. Et là je repéra les boucles rousses de la jeune fille qui s'appelait … j'avais un trou. Je devais vite réfléchir avant de ne devoir la saluer à mon tour. J'essayais donc de me remémorer la première fois que je l'avais vu.
C'était dans quelle circonstance ? pensai-je. Je connais son frère, je l'ai vu lors de son presque jugement devant Dumbledore... Mince pourquoi son prénom me revient-il pas ?
Je ne préférais pas me tromper. Cela me reviendrai tôt ou tard.
- Ha... salut ! lui répondis-je. Oui je profite d'un peu de calme avant d'entamer ma tournée. Je suis de garde ce soir. Et toi que fais-tu seule ? Tu attends peut être quelqu'un #87C2F0? lui demandai-je.

J'étais perplexe à l'idée de rester en sa compagnie. J'avais besoin de calme mais un peu de compagnie féminine me ferait beaucoup de bien, d'autant que des rumeurs commençaient à courir à mon sujet. Cette rencontre nocturne tombait à pique. Les autres élèves arrêteraient de me demander si j'avais vraiment une relation avec un autre garçon. Je n'étais pas prêt à assumer cette partie de moi. Il était trop tôt. La rouquine tombait donc à point, même si j'avais mauvaise conscience de me servir d'elle pour contrer ces rumeurs.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Ven 21 Avr - 13:21

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Bastian précisa qu'il était de garde ce soir et par conséquent, profitait d'un peu de calme avant d'aller enguirlander quelques élèves qui osaient traîner tard dans les sombres couloirs du château. Certains faisaient le mur pour aller rejoindre leurs camarades à l'extérieur, tandis que d'autres souhaitaient simplement se rendre à la bibliothèque car ils n'arrivaient pas à dormir. Et bien évidemment, c'était le rôle des préfets de s'assurer que les jeunes sorciers suivaient les règles établies par le directeur. « Je suis certaine que le grand et l’honorable Monsieur Ainsley intimide tous ceux qui tentent de contrer le règlement. » Affichant un sourire en coin, elle aurait dû se douter qu'il lui retournerait la question. « Oh, j'avais également besoin d'un peu de calme. Et non, je n'attends personne donc la place est totalement vacante. » Assise en tailleur sur le banc en bois, elle baissa un instant les yeux. Il recommençait à quelque peu l'intimider. Pourtant, d'ordinaire, la jeune femme n'avait vraiment pas du genre à se laisser impressionner par qui que ce soit. Alors pourquoi lui ?

Laissant un silence de plomb flotter dans l'air, la sorcière se mordit la lèvre avant d'entamer la discussion. « Je ne savais pas que tu étais du genre à te vêtir d'un style rock et bad-boy. » Riant, elle trouvait que cela lui allait parfaitement bien, malgré que c'était très différent de l'uniforme habituel de l'école. À l'extérieur, chacun pouvait montrer sa vraie personnalité et les maisons à lesquelles on appartenait ne comptaient plus. Aucun blason, aucun balai, juste de simples individus qui étaient capables de s'infiltrer parmi les moldus.  

Le parc de Poudlard. Sûrement l'un de ses endroits favoris. Ici, tout était si paisible et agréable. Se promener dans le coin était le meilleur moyen de se changer les idées tout en admirant le paysage fleuri et verdâtre à n'importe quel moment de l'année. Chaque saison avait ses couleurs et ses particularités. Des parcelles de roses et de tulipes en été, des cerisiers en fleur et les oiseaux qui chantaient au printemps, des couleurs orangées et monotones l’automne et un blanc éclatant l'hiver avec un amas de neige épaisse. Mais ce soir, ce n'était pas le doux horizon qui l'attirait. Toute son attention était portée à son interlocuteur.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Dim 23 Avr - 19:32




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Damaris avait raison lorsque j'étais de garde les infractions au règlement étaient quasiment inexistantes. Je n'étais pas une personne intimidante mais j'étais très méticuleux, précautionneux du respect des règles, même s'il m'arrivait de l'enfreindre moi même, mais comme on dit « pas vu, pas pris ». Voilà plusieurs années que j'occupais le poste de préfet en chef. J'avais donc acquis une certaine expérience. Le directeur de Poudlard m'avait nommé à ce poste alors que je n'étais qu'en quatrième année ce qui n'était jamais arrivé à l'école de magie auparavant. Je n'ai jamais su pourquoi j'avais eu le droit à ce privilège. Je devrais peut être en discuter avec le professeur Dumbledore pour en connaître les raisons.
La jeune rousse m'indiqua qu'elle s'était éclipsée du brouhaha qui m'avait également incommodé. Je me sentais donc bête de l'avoir dérangé dans son moment de solitude.
- Ah je ne savais pas, si tu préfères je peux te laisser seule.
Elle m'indiqua qu'elle ne le souhaitait pas. Je pris donc place à côté d'elle, sur le banc. Puis un silence s'installa, un long silence, avant que Damaris ne m'interpelle sur mon look. En effet, je ne portais que rarement mes habits de ville dans l'enceinte de l'établissement. J'avais attiré déjà plusieurs regards dans l'escalier qui menait au parc.
- Il y a tellement de choses que tu ne sais pas sur moi Damaris. lui dis-je d'un ton légèrement provocateur. En disant ces mots, je m'étais avancé vers elle sans m'en rendre compte. Je savais qu'ils avaient fait mouche même si je n'avais pas de pensées particulières. À dire vrai, elles étaient tournées vers une autre personne. Malheureusement, je ne l'avais plus vu depuis l'altercation de la vieille. Je m'inquiétais pour elle. Je devrais aller la voir sans tarder. Mais pour l'instant, je devais me concentrer sur la préfète.
- Tu t'adaptes facilement à ton nouveau rôle dans Poudlard ? J'étais gêné de penser à une autre personne alors que j'étais proche de la rousse mais je ne savais pas trop quelles questions lui poser. Je n'étais pas intimidé mais j'étais légèrement perdu.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Lun 24 Avr - 15:03

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Il y a tellement de choses que tu ne sais pas sur moi. Le jeune homme avait raison, elle le connaissait à peine. Tout ce qu'elle savait c'était qu'il était préfet en chef, qu'il était un élève ambitieux et que son frère était devenu son petit protégé. Mais à part cela ? « Alors dis-moi qui tu es, Bastian Ainsley. » Plongeant ses prunelles brillantes de curiosité dans celles de son interlocuteur, elle espérait qu'il lui révèle quelques informations à son sujet. Elle avait vraiment envie de le connaître. Il avait l'air d'être un garçon intéressant, gentil, malin mais également surprenant. Peut-être que la rouge et or se trompait totalement, toutefois elle était persuadée qu'elle pouvait lui faire entièrement confiance. Après tout, il était chez les bleus et bronzes et en plus de cela avait un rôle important au sein du château. Le directeur ne l'aurait certainement pas nommé préfet en chef s'il n'était pas digne de ce poste. Un étudiant irréprochable, sérieux et appliqué.

Le seul problème, c'était qu'il semblait trop parfait pour être réel. C'est vrai, regardez ce sourire à en tomber par terre, ce regard malicieux d'une jolie couleur noisette et ces légères fossettes qui lui donnent un air enfantin et espiègle. Où était le piège ? Damaris enroula une mèche de ses cheveux entre ses doigts, chose qu'elle faisait lorsqu'elle était nerveuse. Oui, le brun l'a rendait nerveuse.

D'ordinaire, même lorsqu'elle ne connaissait pas bien son interlocuteur, la sorcière restait une personne plutôt sociable, souriante, pétillante et amusante. Mais avec lui, quelque chose était inexplicablement différent. Elle n'osait pas s'esclaffer de rire ou blaguer comme elle pouvait le faire avec n'importe qui. C'était le parfait opposé, elle devenait presque timide. Et ça, c'était vraiment agaçant. Que faire, que dire lorsqu'on se sentait si impuissant et désorienté ?

Le Serdaigle lui demanda ensuite comment elle s'en sortait avec son rôle de préfète. À vrai dire, la jeune femme s'était rapidement adaptée à ce poste qui lui convenait parfaitement. « Je me débrouille plutôt bien lorsqu'il s'agit d'aider mes camarades ou bien de réprimander les verts et argents. » Ne pouvant quitter son regard du sien, elle enchaîna avec une nouvelle question. « Qu'est-ce qui te plaît le plus dans cette école ? » Après tout, le sorcier était d'origine américaine, alors il devait sûrement avoir une excellente raison d'être venu étudier au château de Poudlard situé en Angleterre au lieu d'Ilvermorny.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Lun 1 Mai - 17:02




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Damaris me surpris en me demandant de me dévoiler, de dire qui je suis. Je n'étais pas habitué à ce que l'on s'intéresse vraiment à le personne que j'étais en réalité. Je ne jouais pas vraiment un jeu mais je ne voulais pas que l'on connaisse mes faiblesses. Je m'étais forgé un caractère lors de mon entrée à Poudlard et il m'était donc impossible de la détruire en un seul instant. Je refusais donc répondre à sa demande même si cela n'était pas très correct. Je préférai donc à nouveau détourner la conversation.
- Et toi, dis moi, qui es tu vraiment ?
Le meilleur moyen de faire taire une fille est de la faire parler d'elle. Enfin, c'est ce que j'ai constaté avec la plupart des filles de l'école de magie. Par contre, avec les garçons, j'avais beaucoup plus de mal à éviter les sujets de conversation ou alors il fallait trouver un autre moyen de la détourner. Rien de bien catholique.

J'avais constaté que son regard ne m'avait pas lâché d'une seconde. Cela ne m'était pas désagréable. J'avais l'impression d'être important pour elle. Ce qui était étrange, c'est qu'elle me mettait tellement à l'aise alors que nous ne nous connaissions que depuis le début de l'année. Certes j'avais déjà dû la croiser auparavant mais je n'avais jamais vraiment fait attention à elle. À ma défense, nous sommes beaucoup trop nombreux pour que je puisse connaître tous les étudiants de Poudlard.
Damaris me fit part de ses sentiments sur son nouveau poste de préfète. Je souris en entendant qu'elle aimait et se débrouillait très bien pour réprimander les Serpentard. Puis, elle me demanda ce que j'aimais dans cette école de Magie. Cette question me laissa sans voix. Je n'avais vraiment jamais réfléchi à ce que j'y appréciai. Certains, s'ils avaient pu répondre à ma place, auraient dit les cours, les professeurs, d'être un ambitieux premier de la classe, etc. Mais, à dire vrai, je n'en avais aucune idée.
- Alors là c'est bien la première fois que je ne sais que répondre à une question. Si je devais te répondre dans l'immédiat, je dirais que j'ai trouvé une famille, une vraie. me livrai-je.
J'avais fuit son regard en prononçant ces mots. Je n'en avais parlé qu'à très peu de personnes et cela me m'était mal à l'aise de le faire. Je me concentrai à nouveau et me tournai vers la jeune fille.
- Et toi, qu'apprécies-tu le plus dans ce château ? Peut être est-ce le grand choix de prétendants que tu peux avoir. ajoutai-je avec un simple sourire.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Mar 2 Mai - 21:02

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Le regardant d'un air rêveur, elle se perdit un instant dans ses pensées. Quand était-ce la dernière fois qu'elle s'était sentie aussi impuissante face à un sentiment inconnu et inexpliqué ? Peut-être qu'on lui avait jeter un sort, c'était la seule solution plausible. Mais Bastian la fît revenir bien vite à la réalité en lui retournant la question. Pourquoi n'avait-il pas répondu à la sienne ? Avait-il quelque chose à cacher ? Toutefois, hors de question de laisser un nouveau silence pesant s'installer entre eux. La jeune femme chercha alors rapidement une réponse à lui donner. « Tu vas devoir le découvrir par toi-même. Peut-être suis-je une fille sensible et attentive derrière cette carapace, peut-être suis-je têtue, bornée et impulsive. Peut-être suis-je une artiste, une énigme ou bien une créature prête à te dévorer dès que la nuit deviendra sombre et noire. » Marquant une courte pause, son air faussement sérieux disparût aussitôt pour laisser place à un doux rire cristallin. « Je plaisante. » Cependant, il y avait quelques indices subtiles glissés parmi ces phrases. Mais il était sûrement impossible pour lui de déceler le vrai du faux dans ce qu'elle venait de dire.

Préférant ne pas s'attarder sur ces imbécillités, les deux sorciers changèrent de sujet. Le brun lui avoua que Poudlard était devenu sa seconde famille. Après tout, les élèves de cette école anglaise avaient partagé tous ensemble de nombreux souvenirs et avaient forgé de fortes amitiés. Ils avaient tout appris sur la magie et leur nature de sorcier et avaient passé toutes les fêtes et les vacances dans ce château. Pour finir, ici, ils n'avaient pas besoin de cacher leurs pouvoirs. Alors Damaris comprenait entièrement le ressenti de son camarade.

Encore une fois, le Serdaigle lui retourna l'exacte et même question. « Pardon ? » Mais elle se retint de rire lorsqu'il présuma qu'elle avait certainement un grand choix de prétendants. « Effectivement, la gente masculine ne manque pas ici. » Levant les yeux au ciel un instant, elle reposa ensuite son regard sur le brun. « Cependant, je n'ai aucun prétendant. » S’immisçant dans son jeu, ce fût à son tour de l'interroger en retour. « Je pourrais dire la même chose pour toi. Il doit y avoir un paquet de jeunes filles qui te tournent autour vu ton charmant minois. Tu dois avoir la cote auprès des jolies sorcières, n'est-ce pas ? » Le taquinant, Damaris lui adressa un léger clin d’œil avant de lui tapoter l'épaule gentiment. « J'ai entendu dire que le préfet en chef était un vrai tombeur. Un séducteur chevronné. » Riant, voilà que la sang-mêlée commençait enfin à se sentir un peu plus à l'aise et détendue en la présence du bleu et bronze.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Ven 12 Mai - 12:17




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

En évitant sa question, j'avais peur que Damaris soit insistante mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, elle s'amusa en me donnant tant de possibilités qui puissent la décrire. Je doutais tout de même qu'elle soit une personne sombre. D'un premier abord, elle semble joviale, pleine de vie mais peut être que ce n'est qu'un aspect extérieur. En tout cas, elle a tout pour faire une bonne copine.
- Il est sûr que tu n'es pas une fourbe de Serpentard. lui dis-je avec un grand sourire. J'avais très bien compris qu'elle avait en horreur les Vert et Argent.

Afin qu'elle ne me pose à nouveau la question, j'avais préféré changer de sujet. Je fus soulagé de voir qu'elle ne prit pas mal ma petite remarque humoristique. Elle joua également le jeu. Mais je me rendis vite compte que ma réputation me précédait. En effet, j'étais quelqu'un de très charmant mais surtout charmeur. J'aimais plaire tout en évitant d'être superficiel.
- Avoue que c'est pour ça que tu es venu me parler ? Pour mon charisme et ma magnificence. m'amusai-je.
Je m'approchai lentement d'elle afin de jouer amplement le jeu. Je parlai d'une voix suave. J'osai passer ma main dans ces cheveux pour remettre une de ses mèches qui se trouvait devant ses yeux.
- Alors tu es séduite ?
Nos corps étaient si proches. Je n'avais pas été si proche d'une fille quasi inconnue depuis longtemps. Je ne m'étais pas amusé autant ni joué de mon charme. Mais ne faisais-je pas une erreur ? Je jouais un jeu dangereux avec Damaris car elle semblait vraiment être tombée sous mon charme. Je ne voulais pas la blesser.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Mar 16 Mai - 22:33

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Tu n'es pas une fourbe de Serpentard. Ah ça non ! Elle était le parfait opposé, bien qu'il lui arrivait de traîner quelques fois avec certains verts et argents. Cependant, la sorcière possédait des qualités que les élèves de cette maison n'avaient point comme la serviabilité, la générosité ou bien l'amabilité. Mais nous ne sommes pas là pour parler des vipères de l'école de magie. Concentrons-nous sur l'instant présent. Bastian semblait amusé de la situation et continua de lancer ses petites remarques ironiques, ce qui le rendait d'autant plus attrayant. Damaris s'était totalement prise au jeu, cela dit, ce n'était pas très difficile de prétendre quelque chose qui reflétait une part de sincérité. Mais qu'en était-il de son camarade ? Agissait-il ainsi juste par simple amusement ou était-ce une sorte de sous-entendu subtil ? Confuse et toujours déstabilisée par l’envoûtant Serdaigle, ce dernier n'arrangea point les choses lorsqu'il s'approcha doucement de la jeune femme en lui remettant en place une de ses mèches rebelles.

Il était proche, peut-être un peu trop d'ailleurs. Son pouls s'accéléra instantanément, et sa nervosité légendaire refît alors surface. Elle se mit à balbutier des mots incompréhensibles lorsqu'il lui demanda si elle était séduite. Oui, totalement. Bien évidement, l'étudiante ne pouvait pas lui répondre cela. Et comme à chaque fois qu'elle était nerveuse ou stressée, la sang-mêlée se mettait à raconter n'importe quoi et à s'emballer, débitant ses paroles à la vitesse de la lumière, usant parfois de son mauvais humour douteux, ce qui la fît rebondir sur l'une des remarques de son interlocuteur. « Alors en fait, en premier lieu je suis plutôt venue te parler car tu es un individu intéressant et très cultivé. Bien que quand on me parle d'un homme cultivé, je l'imagine avec des carottes dans les oreilles et du cerfeuil entre les doigts de pied. Enfin ça ne veut pas dire que tu n'es pas charismatique et magnifique. Alors oui, je suis séduite... Non ! Je veux dire oui... Mais... » Bref, il y a des fois où elle ferait mieux de se la fermer. Bravo Damaris, tu viens de tout gâcher, quelle imbécile.

Elle qui était d'ordinaire si calme, posée dans ses paroles et qui ne se laissait démonter par personne, voilà que tout venait de s'envoler en une fraction de secondes sans prévenir. Bon sang, mais qui lui avait jeté un sort pour la rendre ainsi ? Les moldus appelleraient ça un coup de foudre, une attirance soudaine envers une personne, contre laquelle on ne pouvait pas lutter. Mais elle ne croyait pas à ses sottises, c'était ridicule. Peut-être était-ce juste un sentiment passager et falsifié dû au geste complaisant du bleu et bronze envers son frère quelques jours plus tôt. C'était la seule explication plausible. D'ailleurs, c'était étonnant que Bastian n'ait pas encore fui face à sa camarade qu'il connaissait à peine, au comportement assez étrange et hébété. C'était la bien la première fois depuis son arrivée à Poudlard qu'elle se sentait aussi stupide devant quelqu'un, encore plus idiot que la fois où elle a fait exploser son chaudron lors d'une potion complètement ratée. Où était donc passée l'adolescente au tempérament de feu qui était si sûre d'elle, arrogante et audacieuse ? Il semblerait qu'elle ait manqué un épisode. Préférant se taire et garder le silence, elle souffla un bon coup avant de reprendre une respiration plus calme, levant ensuite les yeux vers le brun qui avait son visage à seulement quelques centimètres du sien. 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Sam 20 Mai - 12:07




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Je m'amusai beaucoup de cette situation. Il me semblait que Damaris en perdait tous ses moyens et son latin. J'en fus persuadé quand elle commença à parler de légumes en tout genre. Je me mis à rire suite à sa réponse. Je la sentais troublée lorsque je me suis approché d'elle. La proximité ne m'effrayait pas tellement surtout lorsque la personne face à moi était agréable physiquement et spirituellement parlant.
- Donc pour toi, je suis une sorte de salade composée. m'amusai-je de nouveau. Je ne sais comment prendre cette remarque même si je suis une salade charmante apparemment.

Soudain, j'aperçus ce garçon celui avec qui je ne pouvais plus discuter suite à cette nuit très étrange. Que faisait-il dehors à cette heure ? Etait-il seul ? Mais pourquoi m'en inquiétais-je ? Nous ne nous parlions plus depuis un moment. Cependant quand il entra dans mon champ de vision et que nos regards se croisèrent, je détournai le mien et posai instinctivement ma main sur la jambe de ma nouvelle amie.
Je cherchais un peu de réconfort seulement pouvais-je compter sur Damaris . Après tout, nous ne nous connaissions que depuis peu de temps. Je repris donc mes esprits pour effacer cette douleur qui me rongeait. J'affichais mon plus beau sourire et regardais la rouquine dans les yeux. Les siens brillaient. Elle semblait ravie d'être en ma compagnie. Je l'étais également même si je trouvais qu'elle l'était plus que moi.
Je ne sais pas si c'était l'ambiance qui voulait ça mais nos lèvres se rencontrèrent. Comment en étions arrivés là ? Avais-je fait le premier pas ? Je ne sais plus mais quand nous nous séparèrent je regrettai immédiatement ce qu'il venait de se produire.
- Je suis vraiment désolé, je ne sais pas... heu j'ai … je n'aurais pas … Désolé. m'excuai-je.
©BESIDETHECROCODILE

_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Mar 23 Mai - 12:20

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



Voilà que Bastian riait maintenant, il ne manquait plus que ça. La situation sembla dériver sur quelque chose de comique et d'étrange, d'autant plus lorsque l'étudiant répondit ironiquement suite à la remarque de sa camarade. Mais cette fois-ci, au lieu de se sentir vexée ou mal à l'aise, la jeune femme se mit à rire à son tour. « Désolée, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. » Inutile d'en rajouter davantage, elle allait s'enfoncer encore plus. Sur le point de changer radicalement de sujet, la sorcière n'eut pourtant pas le temps de prononcer le moindre mot, qu'elle fût prise soudainement au dépourvu. Le brun posa sans prévenir sa main sur la cuisse de la Gryffondor. Cela faisait-il parti de son jeu ? Mais à quoi jouait-il exactement ? Sans qu'elle ne puisse avoir le temps de réfléchir, tout s'enchaîna si vite que d'une façon inexplicable, ses lèvres se retrouvèrent plaquées sur celles de son acolyte durant quelques longues secondes. Était-elle en train de rêver ? Damaris n'en revenait toujours pas. Mais Bastian recula et s'excusa aussitôt. Devait-elle rire ou pleurer ? Comment définir tout cela ? Il n’y avait pas de mots. Ils venaient juste d'échanger un baiser.

Se relevant d'un bond instinctivement, elle aurait souhaité que quelqu'un ou quelque chose la sauve de cette situation assez embarrassante. « Euh... Non, ne t'excuses pas. C'est de ma faute. Je... Euh... » Marquant une pause, la sang-mêlée lui tourna le dos un court instant avant de se retourner lentement. Ce n'était certainement pas en s'enfuyant qu'ils allaient régler cette histoire. Alors autant garder son calme et discuter tranquillement avec lui afin de comprendre ce qu'il venait de se passer. « C'était quoi ça ? Je veux dire, bien que c'était loin d'être désagréable et que je ne serais pas contre l'idée de retenter l'expérience je... Tu ne ressens strictement rien pour moi, n'est-ce pas ? » Après tout il avait refusé la simple proposition d'aller boire un verre avec elle au Chemin de Traverse, alors pourquoi paraissait-il soudainement s'intéresser à elle maintenant ? « Ne me prends pas pour une idiote, Bastian. » Croisant ses bras contre sa poitrine, Damaris attendait des explications. « Tu vas sûrement me prendre pour une folle si je te dis que je tiens à toi. » Oups, ça c'était sorti tout seul. Les prochaines paroles de son nouvel ami allaient s'avérer cruciales. Peut-être qu'elle se sentirait blessée et humiliée mais elle avait besoin d'entendre la vérité. Du moins, l'avis et le ressenti du garçon qu'elle appréciait.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis un Serdaigle
avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 11/02/2017
un Serdaigle
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Mar 6 Juin - 15:19




❝ The stars shine, so are you


Damaris & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Je ne comprenais pas pourquoi Damaris ressentait le besoin de s’excuser. Après tout, elle n’avait rien fait de mal. J’avais posé ma main sur la sienne. J’avais embrassé ses lèvres avec les miennes. Je ne sais pas ce qui m’est arrivé. Pourquoi ai-je agi ainsi ? Elle ne me plaisait pas vraiment. Elle était certes jolie mais je ne voyais en elle qu’une potentielle amie. Nous ne nous connaissions que depuis trop peu de temps pour que je la considère comme une véritable amie. Maintenant, j’allais devoir justifier mon comportement et lui faire comprendre que c’était une simple erreur.
J’avais le visage chaud. Je sentais mes joues devenir rouge. Je fuyais le regard de Damaris. Je ne pourrais pas l’éviter trop longtemps malheureusement… à moins que je ne me sauve immédiatement en courant.
- Je ne peux te mentir. Il est vrai que je ne ressens rien pour toi mis à part de l’affection. J’avoue que je t’aime bien mais ça reste là.
J’avais l’impression d’être cruel et je l’étais en vérité mais je ne pouvais pas lui mentir surtout qu’elle semblait vraiment être attachée à moi. Elle me l’avoua même. Mais au fond, je ne pouvais la laisser croire que j’avais des sentiments pour elle et que je souhaitais vivre une histoire avec elle.
- En fait, tu vois le garçon là-bas ? lui montrai-je de mon index. J’ai vécu … heu … une histoire, on va dire… et depuis j’ai l’impression qu’il m’évite ou qu’il se moque de ce qu’il s’est passé entre nous. Il ne me salue même plus. Et j’ai voulu lui faire croire que j’en avais rien à faire… m'excusai-je.
Mes paroles semblaient lui faire croire que je me servais d’elle alors que ce n’était pas le cas. J’étais très maladroit ce qui ne me ressemblait pas. J’avais l’impression d’être une toute autre personne. Je ne pouvais toujours pas regarder Damaris dans les yeux. Je me sentais horriblement honteux. Je décidai donc de me lever du banc sur lequel j’étais confortablement assis. Je me tournai vers la jeune femme sans pour autant la regarder dans les yeux.
- Je suis sincèrement désolé.

©BESIDETHECROCODILE


_________________
Always
I solemnly swear that I am up to no good


Code couleur : #87C2F0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis une Gryffondor
avatar
Messages : 186
Date d'inscription : 05/02/2017
une Gryffondor
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit Dim 18 Juin - 23:07

The stars shine, so are you
Bastian & Damaris



C'était une nuit sombre mais étoilée, avec une brise légère et de l'herbe fraîche piétinée par ses pieds. Je ne ressens rien pour toi. À ce moment précis, tout son petit monde venait de s'écrouler. Même si elle s'était doutée que Bastian n'éprouvait strictement rien à son égard, cela faisait toujours mal d'entendre de tels mots, semblables à des lames tranchantes capables de lui transpercer le cœur. Quel beau râteau qu'elle venait de se prendre là ! Parmi tous les jeunes hommes de l'école de magie, il a fallu que la sorcière ait de l'affection pour celui qui n'en avait foutrement rien à faire de sa petite personne. La jeune femme ne savait pas si elle devait en rire ou pleurer. Mais au moins, le Serdaigle avait été honnête en lui affirmant qu'il n'avait aucun sentiment envers sa camarade. L'écoutant en silence, leur bonne humeur et leurs rigolades s'étaient évaporées.

Le préfet en chef lui désigna ensuite du doigt un garçon qui traînait non loin dans le vaste parc de Poudlard. Jetant un rapide coup d’œil dans la direction qu'il pointait, il était plus qu'évident que le brun s'intéressait toujours à lui. « Pourquoi me dis-tu ça ? Tu as voulu lui faire croire que tu n'en avais rien à faire donc tu t'es servie de moi pour le rendre jaloux, c'était ça ton plan ? » Elle avait l'impression qu'il la prenait pour une imbécile. Damaris ne comprenait pas vraiment où son interlocuteur voulait en venir, et en entendant son discours, c'était comme s'il avait eu besoin d'une vulgaire poupée de chiffon facilement manipulable afin d'attirer l'attention de son soit-disant ancien ami. La Gryffondor avait été blessée par le comportement de l'étudiant, et aurait probablement dû être furieuse contre lui. Mais elle n'avait plus l'envie de s'énerver et cherchait plutôt à comprendre pourquoi il avait agi ainsi. « Tu n'aurais pas dû faire ça, tu n'aurais pas dû m'embrasser...  » Il n'aurait pas dû se rapprocher et lui donner un baiser, lui laisser croire un instant qu'il s'intéressait à elle avec ses sourires charmeurs et son regard malicieux. Le fusillant de ses prunelles émeraude, c'était d'autant plus agaçant de s'apercevoir qu'il jouait les lâches en fuyant son regard. « Tu es désolé ? Tu sais quoi, tes excuses tu peux te les garder. » Quelque peu rancunière, il lui faudrait du temps pour apaiser les tensions entre eux. Elle lui pardonnerait, mais pas ce soir. « Pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt à propos de ce garçon ? Je l'aurais compris, je ne t'aurais pas jugé Bastian. Je pensais que tu étais un jeune homme mature, indulgent et généreux mais visiblement je me suis trompée à ton sujet. C'était altruiste de ta part d'avoir défendu mon frère la dernière fois mais toi et moi ça aurait dû s'arrêter là. J'ai fait une erreur en essayant de gagner ta sympathie. » Peut-être qu'elle en avait encore trop dit, peut-être qu'elle était parfois trop expressive. De toute façon, c'était trop tard pour faire machine arrière. Alors allaient-ils laisser passer cette petite altercation et devenir de bons amis ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


- Contenu sponsorisé -
Je suis
Re: The stars shine, so are you [feat Bastian] écrit

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm only a fool for you [feat Bastian & Malachaï]
» Under the stars - feat. Damu
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts - Forum Poudlard :: - Poudlard - Extérieur - :: - Le Parc --